dimanche 21 avril 2019 ,
En direct :
LES FILMS D'HORREUR SONT EN VOGUE CETTE ANNÉE>>Du 30 mai au 5 juin 2019, je développe durable ! >>LE STREAMING 2.0>>
<
>

L’assistance vocal : aide au quotidien ou gadget dangereux ?

Siri, Ok Google, Cortana ; la commande vocale est une option présente dans tous nos smartphones, ordinateurs et tablettes. Sans même toucher votre clavier, vos appareils vous trouveront une réponse à chacune de vos questions, ou presque ! Depuis plusieurs années, ces assistants vocaux prennent la forme de petites enceintes au design épuré et s’invitent dans nos maisons. L’Echo d’Amazon, HomePod d’Apple, Google Home de Google : plus de 250 000 exemplaires ont été vendu en France en 2017. Alors, ces enceintes intelligentes sont-elles une aide indispensable au quotidien ou bien de dangereux espions dans nos salons ? 

 

Quelles sont les capacités de ce nouvel objet ?

Posée à côté du téléviseur, sur une étagère ou le meuble du salon, peu importe sa place, l’enceinte connectée vous écoute dès que vous prononcez la formule spécifique à chaque marque. Par exemple, pour poser une question à votre Google Home il suffit de dire « Ok Google » ou bien « Dis Google ». Ainsi, au simple son de votre voix vous pouvez contrôler votre maison : éteindre la lumière, allumer la télé, fermer les volets roulants, mettre de la musique… Grâce à ces assistants intelligents, vous pouvez compléter votre liste de course, consulter votre agenda, envoyer un message ou connaître la météo du lendemain même quand vos mains sont occupées.

Rapide, pratique et à prix abordable, cette nouveauté semble être un gadget dispensable pour certains, mais une véritable révolution pour d’autres. Pour une personne malvoyante, le simple fait de consulter un billet de train peut prendre jusqu’à dix minutes avec un ordinateur contre quelques secondes grâce à Oui SCNF et Google Home !

 

L’assistance vocale, un nouvel enjeu pour les grandes marques ?

Aux Etats-Unis, une personne sur 5 est équipée d’une enceinte connectée et les consommateurs sont de plus en plus nombreux depuis la mise sur le marché de ces appareils. C’est pourquoi les grandes marques vont devoir s’adapter et élaborer des réponses pertinentes et complètes autour de leurs produits et services. Par exemple, le célèbre site de cuisine Marmiton propose maintenant de choisir et suivre des recettes uniquement par la voix. Monoprix s’est également adapté rapidement avec Monoprix & Moi, il est donc possible de faire sa liste de courses avec notre assistant vocal personnalisé. De nombreuses autres enseignes ont aussi fait évoluer leurs sites internet : la SNCF avec Oui SNCF, Sephora avec ses conseils beauté…

Une enceinte pas si intelligente que ça…

Bien que ces assistants vocaux soient capables de répondre à nos questions du quotidien, (météo, trafic…) il semblerait que cette intelligence soit pour le moment limitée. En effet, les questions doivent être courtes et formulées. De plus, certains usagers ont rencontré quelques soucis techniques avec leur nouveau compagnon de maison. L’un des cas les plus célèbres s’est déroulé au Etats-Unis. La conversation d’un couple a été enregistré à son insu puis envoyé à un tiers. De quoi remettre en doute la sécurité de ces dispositifs.

 

Un objet peu sécurisé

Dans le cadre de son reportage sur les assistants vocaux, France 2 a mené une expérience avec des consultants en sécurité informatique. Cette société est chargée de détecter les failles informatiques des entreprises et de leur proposer des solutions. L’objectif de l’expérience était de savoir s’il était possible de pirater une enceinte connectée. Résultat : bien que le micro ait été coupé, les consultants ont réussi en quelques heures et grâce à une antenne à se brancher sur le wifi utilisé par l’enceinte et enregistrer une conversation. Cette expérience inquiétante pourrait freiner certains consommateurs.

 Selon Geoffrey Delcroix, qui travaille à la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, le seul moyen d’être sûr que notre enceinte ne nous enregistre pas à notre insu c’est de la débrancher. Pas très pratique…

Aujourd’hui, les assistants vocaux sont plutôt au stade de gadgets dispensables car certains points restent encore à améliorer, comme la question de la sécurité et les soucis de compréhension.  Cependant, certains pensent que cet objet pourrait être dans tous les foyers à l’avenir.

 

Claire B., étudiante SUP’DE COM en Bachelor 2ème année

Par SUP'DE COM
le 25/01/2019

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire