dimanche 18 novembre 2018 ,
En direct :
HARIBO, une modernisation à la pointe de son succès pour Halloween !>>VENEZ CRÉER VOTRE #DUODESEINS !>>SUP'DE COM vous livre 10 conseils pour une messagerie éco-responsable ! >>
Rencontre avec la SNPTV
<
>

Rencontre avec la SNPTV

Nous avons eu l’occasion de rencontrer Virginie MARY, Déléguée Générale du SNPTV, le Syndicat National de la Publicité TV, et de lui poser quelques questions sur les évolutions de ce média publicitaire. Nous la remercions de partager son expertise avec nos lecteurs.

 

En 2017, la publicité digitale est passée pour la première fois devant la publicité télévisée. Selon vous, qu'elle pourrait être l'évolution dans les toutes prochaines années ?

VM - "La digitalisation concerne l'ensemble des médias, il est donc normal que les investissements de la publicité digitale progresse. Le média TV, dans sa version que l'on pourrait appeler "classique", résiste plutôt bien contrairement à d'autres, puisqu'en 2017 il a vu ses recettes publicitaires nettes progresser de 1% dans un marché hors Internet à -2.3%.
Le média TV continue d'attirer les annonceurs (+4% en 2017 vs 2016) en raison de son efficacité, de sa puissance, de sa brand safety et de la transparence de ses métriques.

Cependant ce qui nous inquiète tout particulièrement dans la montée du digital c'est que cela concerne surtout la domination toujours plus forte d'acteurs internationaux (les GAFA) qui ne sont pas contraints par les mêmes règles et ne participent pas, au même titre que les groupes audiovisuels, au financement du cinéma et de la culture."

 

Plusieurs chaînes ont expérimenté la publicité adressée. En quoi consiste-t-elle et sur quelles technologies repose-elle ?

VM - "Aujourd’hui, la réglementation oblige les chaînes de télévision, à part quelques exceptions, à diffuser le même flux à l'ensemble de la zone de diffusion. Cela signifie que l'ensemble des téléspectateurs regardant un même programme en flux est soumis exactement aux mêmes messages publicitaires, quelles que soit ses caractéristiques socio-comportementales ou sa zone géographique. 

En comparaison, les médias digitaux, dont font d’ores et déjà partie les services de télévision de rattrapage des chaînes, offrent la capacité d’adresser chaque message publicitaire à une seule catégorie d’internautes, de mobinautes ou de téléspectateurs, qualifiée par des caractéristiques sociodémographiques et/ou comportementales précises.

La publicité segmentée consiste donc à introduire une dimension de ciblage supplémentaire au média TV en lui permettant de diffuser simultanément plusieurs messages, chacun étant adapté et adressé de manière différenciée selon les différents segments de téléspectateurs présents devant leurs téléviseurs. Ainsi, à un même instant et sur une même chaîne, plusieurs messages correspondant aux différents segments de cibles qui intéressent les annonceurs sont diffusés et adressés selon la nature et l’appartenance des téléspectateurs à ces segments. Il en résulte une meilleure pertinence des campagnes pour les annonceurs comme pour les téléspectateurs ainsi qu'une meilleure optimisation de l’inventaire des chaînes

Ceci est possible grâce aux voies de retour de l'IPTV."

 

La publicité à la télévision fêtera ses 50 ans le 1er octobre. Cet anniversaire sera-t-il célébré.
VM - "Nous n'avons pas encore défini les actions exactes qui soutiendront cet anniversaire mais il est certain que nous célébrerons, d'une manière ou d'une autre, l'arrivée du premier annonceur sur nos écrans le 1er octobre 1968 !"

 

2 ou 3 marques qui, selon vous, ont marqué la publicité télévisée ?
VM - "La télévision, avec ses contenus, ses publicités, est un des sujets préférés des Français aussi je pense que ce ne sont pas 2 ou 3 marques qui nous ont marqué mais beaucoup plus que cela. Que ce soit par leur slogan, leur créativité publicitaire, leur audace, leur humour, leur musique, leur émotion etc... La publicité TV quand elle est faite avec talent, ce qui est très souvent le cas, vous émeut, vous fait rire, rêver, vous évader, vous donne envie... Nous parlions des 50 ans de la publicité et bien je me souviens encore d'une publicité de 1968 pour la collective des petits pois proclamait que l'on a toujours besoin d'un petit pois chez soi... J'ai gardé en mémoire la musique, le slogan, les images en noir et blanc et la voix de Pipiou... Qui a dit que la publicité TV n'était pas efficace ! "

 

Par SUP'DE COM
le 09/07/2018

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire