mercredi 12 décembre 2018 ,
En direct :
Twitter, le terrain de jeu des Community Manager>>Jeune autoentrepreneur : les 5 erreurs à éviter>>« On est prêt » : Quand les influenceurs s’engagent pour la planète>>
Le secteur de la communication : les chiffres-clés
<
>

Le secteur de la communication : les chiffres-clés

Depuis quelques semaines, les bonnes nouvelles se succèdent pour le secteur de la communication. L’étude EY, dernière en date et commanditée par l’UDA et l’UDECAM, révèle un secteur énergique, tant en termes d’emplois que de création de valeur.

Il y a peu, RégionsJob présentait la communication comme la fonction la plus dynamique. De son côté, l’Observatoire ComMedia annonçait pour 2017, la création de plus de  17 000 emplois. Dans le même temps, le Gouvernement français accordait au secteur de la communication sa reconnaissance officielle en tant que filière.

L’étude EY - dont nous nous faisons l’écho dans ces colonnes - est une première. Son originalité est de tenir compte, non seulement des investissements, mais aussi de la masse salariale. Un point de vue pertinent pour appréhender le réel poids économique du secteur. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Un secteur valorisé à 46 milliards d’€.

La communication représente donc (pour 2015), un poids économique de 46, 2 milliards d’€ dont 10,2 milliards de masse salariale, soit 22%. Les grandes entreprises et les entreprises intermédiaires dominent le secteur réalisant 54% des investissements. On constate finalement que le poids des PME et TPE est loin d’être négligeable.

Si on s’intéresse aux différents domaines de la communication, ce sont sans surprise la communication commerciale (14,2 milliards) et la communication publicitaire (10,5 milliards) qui sont les locomotives du secteur. Quant à la communication publicitaire, elle serait déjà à 70% digitale

Et un secteur créateur d’emplois

Selon l’étude EY, 155 000 personnes travaillent dans les services communication chez l’annonceur et 115 000 en agence-conseil. Mais il faut aussi tenir compte des emplois indirects et induits, lesquels, selon l’étude s’élèvent à 420 000. On arrive donc à un secteur qui représente environ 700 000 emplois. A méditer, 69% de ces emplois seraient concentrés dans les PME et les microentreprises. Au final, 2,7% de la population active française travaillent dans la communication.

Tout porte à croire que le secteur de la communication tient à affirmer sa maturité. La période pré-électorale que nous traversons n’y est sans doute pas étrangère… Accéder à l’étude EY

 

Sur le même sujet :

La communication, la fonction la plus dynamique en France (source The Gazette)

La filière communication reconnue par l’Etat (source droitdelacom.org)

Par Henri Rivollier
le 11/04/2017

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire