jeudi 17 octobre 2019 ,
En direct :
Thomas Pesquet, une marque créée par l’ESA ?>>10 outils pour booster sa productivité >>La communication politique aujourd’hui>>
<
>

Top 7 des règles à respecter pour vos KPIs

Petit rappel pour les deux du fond : les indicateurs clés de performance, ou KPI, permettent de mesurer et suivre votre activité. Pour le marketing, ils vous aideront à sélectionner les bons critères lors de l’évaluation de vos actions de marketing globales, de vos campagnes de communication ou autre…


Pour élaborer un KPI, notez bien que vos objectifs doivent être clairement définis et pour que ces derniers soient pertinents, ils doivent découler d’une stratégie de marketing globale, elle-même issue des directives stratégiques de votre entreprise. Passons à ce qui vous intéresse, le top 7 des règles pour élaborer vos KPIs.

 

Règle numéro 1 : « J’ai jamais beaucoup aimé les tunnels »

Qui ne connaît pas le schéma du tunnel marketing ? Toujours les mêmes du fond…

Dans le cas du marketing social media, je vous rappelle que ce schéma vous permettra de répartir précisément les données collectées sur les réseaux sociaux avec le type de public que vous avez touché. Notez bien que ces informations seront précieuses pour adapter votre marketing, pour le service client ou encore pour le service commercial. Une fois votre public ciblé, vous pourrez adapter chaque action, chaque élément pour qu’il soit le plus pertinent.

 

Règle numéro 2 : Les KPIs sont vos amis

Oui ! Souvent, les KPIs sont traduits par des performances CHIFFRÉES, n’ayez pas peur de ce mot. Ils vous aideront à mener à bien vos objectifs dans le temps et à les faire évoluer en fonction de vos résultats. En relevant vos KPIs chaque mois, vous pourrez, à la fin de l’année les mettre en lien et observer clairement leurs évolutions. Grâce à cela, vous pourrez inscrire votre activité dans le temps, penser au long therme et péreniser votre activité.

 

Règle numéro 3 : Le bon et le mauvais KPI

Contrairement à ce que beaucoup pensent, il n’y a pas de bon ou de mauvais KPI. L’essentiel est de choisir des KPIs qui répondent à vos objectifs… Ne riez pas au fond, c’est là l’erreur habituelle qui rendra votre travail inefficace… Pensez donc à bien adapter vos KPIs pour qu’il répondent à vos objectifs et pas l’inverse !

 

Règle numéro 4 : « Connais-toi toi-même »

Écoutez-moi bien tous ! Vos KPIs doivent être personnalisés au maximum, pour correspondre au mieux à votre activité. Que ce soit en terme de ciblage : sur un périmètre géographique, selon des critères d’âge, ou encore par rapport à vos concurrents directs… A vous d’imaginer vos propres indicateurs pour qu’ils répondent au mieux à vos besoins. Si par exemple votre activité est régionnale, adaptez vos KPIs en fonction. Rien ne sert d’avoir des KPIs trop large, qui ne vous donneront pas de réel réponse sur votre activité.

 

Règle numéro 5 : « Le prix s’oublie, la qualité reste »

Maintenant qu’on a vu ensemble le côté quantitatif, pensez bien de ne pas oublier le qualitatif, je m’explique…
Pour affiner l’analyse de vos KPIs, vous pouvez par exemple classifier vos influenceurs qualificativement (fans, ambassadeurs, experts, stars…). Ceci vous aidera à analyser et à mieux comprendre vos KPIs. Prenons un exemple, lors de l’analyse de votre communauté sur les réseaux sociaux, en plus de vous intéresser au nombre de fan, de followers ou du nombre de visites, penchez vous sur l’engagement de votre communauté. Pensez à regarder le taux de conversion. En effet, un grand nombre de fan ne vous servira à rien s’ils n’ont pas d’interraction avec votre marque.

 

Règle numéro 6 : 1 :on écoute 2 : on regarde 3 : on analyse

Félicitation à ceux qui ont mis en place leurs KPIs, mais le travail ne s’arrête pas là. Vos petits KPIs ne vous seront d’aucune utilité si vous ne les analysez pas.
Mettez les en perspective par période, en fonction de vos actions, en rapport avec votre budget… Dans l’idéal, votre analyse doit vous permettre d’évaluer vos prochaines performances et d’améliorer vos actions dans le temps.
Vous avez trois manières d’analyser vos KPIs : l’analyse descriptive : une description simple des données collectées. L’analyse prédictive : en analysant les activités passés, vous pourrez prévoir les résultats d’une futur action. Et l’analyse prescritive : en plus de comprendre les résultats d’une action, vous pourrez corriger et améliorer votre processus pour arriver à un meilleur résultat pour vos prochaines campagnes.

 

Règle numéro 7 : « L’information c’est le pouvoir »

Si vous pouvez mettre vos KPIs en relation avec des référenciels, c’est mieux ! Cela vous permettra de bien ajuster le niveau de vos objectifs. Vous pouvez par exemple comparer vos objectifs avec ceux de vos concurrents.
Pour ceux que ça intéresse, et je parle aussi pour vous deux dans le fond, des études de cabinets spécialisés pourront vous fournir des références par secteurs d’activités.

 

Bon… J’espère que vous retiendrez quelque chose de ce que je vous ai raconté, n’est ce pas les petits malins du fond ? Vous pouvez me résumer ce que je viens de vous expliquer ?...

 

Benjamin Foulon, étudiant SUP’DE COM en Bac+4 Manager de la Communication Stratégique et Digitale

Par SUP'DE COM
le 15/05/2017

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire