dimanche 26 janvier 2020 ,
En direct :
Le #SnickersGate : une nouvelle campagne pleine d’audace>> Le Green Friday combat le Black Friday>>Thomas Pesquet, une marque créée par l’ESA ?>>
<
>

Le Green Friday combat le Black Friday

Certains diront que c’est une véritable philosophie, d’autres diront qu’il s’agit d’un collectif militant, d’un événement éco-citoyen ou encore d’une simple journée de sensibilisation. 

Sortez vos agendas, le Green Friday revient pour sa 3ème édition consécutive, le 29 novembre, en France. Il compte bien faire du dernier vendredi du mois, une journée symbolique de lutte contre l’hyperconsommation, visant à faire oublier le Black Friday et sa logique autodestructrice.

Fini de broyer du noir ! Cette fois on vous donne le feu vert ! 

 

Mais que représente vraiment le Green Friday ? Le Green Friday est avant tout un mouvement de solidarité responsable, mais c’est aussi un message fort adressé aux consommateurs. Le but de cette toute association est de sensibiliser les consommateurs aux vrais enjeux de la surconsommation. C’est pourquoi, le Green Friday encourage la réflexion, l’achat responsable et raisonné, et le commerce durable et équitable, en adoptant des comportements éthiques en adéquation avec notre temps.

Le mouvement invite à dire non à l’excès, à l’achat compulsif, et à cette soif de réduction. Mais elle nous invite surtout à prendre conscience de ce qui se cache derrière ces surproductions. Comme les coûts écologiques et environnementaux dus à la fabrication et au transport de marchandises, la surexploitation de ressources naturelles et métaux rares, la pollution numérique, le gaspillage, mais surtout, elle nous appelle à prendre conscience de notre impact sur l’environnement et sur la planète.

Cette année, c’est plus de 400 entreprises et structures, tous secteurs confondus qui participent à ce mouvement. Elles se sont engagées à ne proposer aucune réduction en ce dernier vendredi du mois de novembre, et promettent de reverser 10% de leur chiffre d’affaires de la journée, au profit d’associations engagées pour une consommation responsable telle que HOP, Zéro Waste, Ethique sur l’étiquette ou encore Les Amis de la Terre. Des actions sont également organisées dans toute la France pour plaider cette cause et faire connaître le mouvement Green Friday.


 

Un collectif à l’origine du mouvement 

Ce mouvement  débute il y a 3 ans par le réseau ENVIE. Il s’agit d’une entreprise française, qui intervient auprès d’appareils électroménagers cassés, ou hors-service. Les pièces réutilisables sont rénovées pour être vendues à petit prix dans des appareils presque neufs, alors que les autres commencent une deuxième vie grâce au recyclage.

L’association est créée en 2018, fondée par Envie, Altermundi, Emmaüs, Etiquable, DreamAct et le Refer, qui invite les structures engagées dans l’insertion professionnelle ou le commerce équitable, à les rejoindre. L’association Green Friday a déposé la marque Green Friday à l’INPI en 2017.

MYTROC est l’une des nouvelles entreprises investies. Elle compte poser son empreinte à travers la mise en place de sa plateforme gratuite d’échanges de biens et de services, et l’organisation d’événements responsables. 

En effet la cause pour laquelle se battent toutes ces entités n’a pas de limite et nous touche tous, dans le monde d’aujourd’hui.

Mais, pour une prise de conscience plus importante, quoi de mieux que d’agir le jour de son parfait opposé ! Le black Friday !

Hé oui ! Vous connaissez forcément cette fameuse tradition commerciale venue des Etats-Unis qui s’invite en France chaque dernier vendredi du mois de novembre. Ce « vendredi noir », marque le début du temps du shopping de Noël, au travers de soldes et promos à gogo pour une journée, le week-end ou la semaine. Ce moment de l’année semble désormais incontournable pour de nombreuses enseignes et des milliers de français.

 

Sources
 

Une visibilité discrète

L’année dernière la mairie de Paris, qui soutient le mouvement depuis sa création, avait tourné une vidéo pour faire connaître l’événement. Le Green Friday avait fait parler de lui sur les réseaux sociaux Facebook et twitter, et au travers de cadeaux destinés aux valeureux participants des actions menées le jour-J dans toute la France, qui avaient pu repartir avec leurs sachets de graines à planter et « Tote bag » en coton bio. 

Cependant, d’après l’étude Yougov “Green Friday ou comment sensibiliser à une consommation plus responsable”, seulement 1 français sur 10 connaît ce mouvement… Plus de 2 français sur 3 estiment que les marques devraient suivre ce mouvement,  et 79% des interrogés estiment avoir conscience de l’impact environnemental et écologique du black friday. Pour autant, seulement 15% des interrogés souhaitent commander sur un des sites partenaires du green Friday. Pour travailler sa visibilité, le Green Friday a développé pour la première fois, un partenariat avec la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, organisée par l’ADEME.

Il est grand temps d’inverser la tendance, pour que les français connaissent enfin le mouvement du Green Friday et ses valeurs. 

Il est temps de lier prise de conscience et décision d’achat.

 

Alors, si vous aussi vous voulez soutenir cette cause à votre échelle, la ville de Lyon et sa région vous prépare plusieurs rendez-vous à ne pas manquer : ici

Et si votre entreprise souhaite rejoindre “le côté Green de la force” pour l’année prochaine, vous pouvez compléter le formulaire suivant ici.

 

Votre planète vous sera reconnaissante !

 

Coraline Rigard - Etudiante SUP'DE COM campus de Lyon

 

Par SUP'DE COM
le 26/11/2019

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire